APMESS 13 - Service Public

LE TOUT COMPRIS

L’entrée en établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes public est subordonnée à l’acceptation par le futur résident d’un tarif dont il devra s’acquitter, chaque mois, auprès du Trésor Public.Ce tarif ou prix de journée, est fixé annuellement par le Conseil Départemental des Bouches du Rhône et inclut l’ensemble des prestations hôtelières appelé le « tout compris » :

  • la nourriture
  • le chauffage
  • l’éclairage
  • l’eau
  • la fourniture et l’entretien du linge de maison
  • le blanchissage des effets de tous les résidents (excepté les frais de teinturerie)
  • la mise à disposition du mobilier
  • l’animation
  • les frais de personnel, d’administration, de cuisine, d’entretien
Les résidents bénéficient toujours sans supplément de prix, d’une prise en charge par le personnel salarié aide-soignant et infirmiers.Cette prise en charge comporte également, pour tous sans supplément :
  • la maintenance et le suivi du dossier médical
  • l’aide aux actes de la vie courante (toilette, repas, divers actes infirmiers comme la vaccination…)
  • une aide psychologique par un psychologue clinicien pour les établissements qui en sont dotés
  • des consultations psychiatriques


LE TOUT COMPRIS C’EST AUSSI… la qualité de la prestation fait aussi et surtout partie du tout compris. Elle est multiple grâce à un personnel compétent et formé à l’écoute. On y trouve également :
  • une aide aux démarches administratives
  • des animations régulières : gymnastique douce pour le maintien de la mobilité, après-midi récréatifs, anniversaires, sorties, atelier mémoire etc…
ET ENCORE…Un service de restauration soigné :
  • petit déjeuner en chambre dans la plupart des cas
  • collations dans la journée et tisane le soir
  • des repas équilibrés, élaborés avec soins, avec la participation des résidents dans le cadre de la commission des menus comprenant notamment une diététicienne, le chef cuisinier.

Aucune surprise n’est tolérée dans les établissements de l’APMESS, si ce n’est celle d’y trouver, pour un prix ferme et raisonnable, une manière d’accueillir et un art de vivre adaptés aux besoins de nos anciens. Le livret d’accueil qui est délivré à l’entrée, permet de découvrir ce que vous offre, en plus de ces prestations, votre établissement.

BON A SAVOIR

Les comités locaux d’information et de coordination (CLIC) sont des guichets d’accueil, de conseil, d’orientation des personnes âgées et de prise en charge de situations complexes qu’elles peuvent rencontrer. Le pilotage du dispositif est confié au Président du Conseil Départemental.

Composés de professionnels à l’écoute de la personne âgée et de son entourage, les missions des comités sont déclinées en fonction du niveau de leur label.De manière générale, les CLIC sont chargés d’informer, orienter, faciliter les démarches, fédérer les acteurs locaux (Conseil Départemental, communes, centre communaux d’action sociale, service de l’état, Caisse Régionale d’assurance maladie, Mutualité sociale agricole, service de maintien à domicile, comités d’entraide, associations, hôpitaux, réseaux de santé, structures d’hébergement, services sociaux, professionnels de santé, acteurs de l’habitat...).Les MAIA « Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer » sont des structures destinées à coordonner la prise en charges des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Elles offrent aussi un accompagnement à leur entourage.

 

L’AIDE SOCIALE

L’aide sociale est le paiement par le département de la part des frais de séjour non couverte par la contribution du pensionnaire et, le cas échéant, des ses obligés alimentaires. L’établissement doit être habilité au titre de l’aide sociale.



OBLIGE ALIMENTAIRE

La solidarité familiale selon le principe de l’obligation alimentaire est prévue par le code civil. Le devoir d’entraide réciproque existe entre les deux époux, entre enfants et parents. La participation des débiteurs alimentaires est évaluée par la commission d’admission. De plus, le recours sur succession n’est pas limité et sera garanti par la prise d’une hypothèque sur les biens immobiliers de la personne âgée. Le Juge aux Affaires familiales peut être saisi pour régler tous litiges.



LES ALLOCATIONS DE LOGEMENT

Il s’agit de l’allocation de logement à caractère social et de l’aide personnalisée au logement. Ces deux aides peuvent concourir au financement de l’accueil des personnes âgées sous réserve notamment des conditions de ressources.L’établissement doit par ailleurs être habilité par le Conseil Départemental.

   
Dernière mise à jour du site le 12/01/2019

      

Rechercher Mentions Légales